MUT Grèce - Terminus


Irak

Iran

Afghanistan

Syrie ...


En tant que petite française je ne peux nier les images de guerres, de désolation et les détonations que mon ima


gination associe à ces pays. En tant que petite missionnaire, j'ai souvent pensé à leurs frontières comme à de grands murs qui s'élèveraient de plus en plus haut...

En tant que passionnée de missiologie, je sais que Dieu a aimé nous rappeler, au cours du dernier siècle, combien il savait transformer les hivers de l'église en des printemps florissants pour la foi... Cependant, je suis parfois découragée quand je pense aux obstacles que rencontre l'annonce de la Bonne Nouvelle dans les pays du Moyen Orient... Je n'avais jamais vraiment osé imaginer voir de mes yeux l’Évangile faire une percée dans ces murailles, et c'était avec impuissance que je les observais. Et pourtant. Pourtant j'en viens à penser depuis quelques temps que le sentiment d'impuissance est quelque chose de merveilleux, car quand Sa puissance est mise à contribution et qu'on voit le résultat... On ne peut rendre gloire qu'à Lui seul.

Il y a presque exactement un an, à Jakarta, j'écoutais une iranienne, fluette, à l'anglais hésitant, d'une humilité troublante... Elle se tenait devant un millier de missionnaires venus de tous les recoins du monde... Elle s'est convertie car elle aimait les chants que chantaient ses amis chrétiens, elle racontait sa peur, son arrestation, son séjour en prison, les versets qu'elle méditait, l'Évangile qu'elle partageait... Et je me souviens avoir senti mon cœur manquer une marche en moi même quand elle a dit que "sur 10 iraniens qui entendaient l'Évangile dans son pays, il n'était pas rare que 9 l'acceptent..." Les murs que je croyais si hauts s'abaissaient. Et si je ne pouvais rien faire, Dieu lui était au travail. Alors que j'écris ces lignes, le film de Jésus est projeté en Farsi sur le mur du centre... Nous étions nombreux au début du film, certains sont partis, pour aller manger je suppose, ou peut-être parce que le retour dans les camps est long...

W*, une maman afghane avec qui j'ai prié quelques jours avant a eu bien du mal à partir quand son mari lui a dit qu'il était temps d'y aller...

Certains sont restés... Des jeunes particulièrement... Un autre s'est fait traduire et expliquer le film en arabe par une bénévole du centre... Je n'ai aucune idée de l'impact que ça aura... Je ne verrais sûrement rien car me voilà rentrée dans mon propre pays. Mais un souvenir restera : je me tenais là, sur ma chaise, dans une salle quelque part à Athènes et je m'émerveillais ; je regardais l’Évangile être semé, sans opposition, simplement, librement, et ce parmi les peuples ... D'Irak

D'Iran D'Afghanistan De Syrie...


Nous voilà rentrés... De retour dans notre pays qui leur fait souvent envie... Des souvenirs plein la tête, des sujets de prières plein le cœur : - Prions pour la paix en Syrie, en Afghanistan, en Irak. Prions également pour les chrétiens d'Iran., de plus en plus nombreux malgré la terrible persécution dont ils sont l'objet. - Prions pour les nombreuses familles séparées. Il n'a pas été rare pour nous de rencontrer des familles dont une partie était encore au pays, une autre en Grèce et une autre encore dans un pays européen. Nous avons rencontré plusieurs frères chrétiens dans ce cas, qui attendent depuis des mois de rejoindre leurs épouses et leurs enfants en Allemagne ou en Suède. - Prions pour le travail d'Alliance Relief qui continue à Athènes. Que ce centre d'accueil puisse demeurer un témoignage évident de l'amour de Christ pour les réfugiés, et que le Seigneur ajoute à son Eglise des hommes et des femmes de toutes langues, de toutes tribus, de toutes nations.


Posts Récents
Catégories
Catégories
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Instagram Social Icon